La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

La sophrologie s’est présentée à moi à plusieurs moments de ma vie.

J’ai fait sa connaissance pour la première fois lors d’une longue hospitalisation qui a durée de nombreux mois il y a plus de 20 ans.

C’est ainsi que cette discipline s’est présentée à moi, discipline dont j’ignorais à l’époque l’existence. Immobilisée durant plusieurs mois…. et ayant perdue la mobilité de certaines parties de mon corps, j’ai pu faire revivre ce dernier dans ma tête par le biais de visualisations.

Je constate aujourd’hui que ces « voyages » ont été salutaires et qu’ils m’ont permis de rester en contact avec la vie.

Qui n’a pas à un moment dans sa vie été confronté à de telles épreuves. Je ne peux que constater aujourd’hui que tout ce chemin parcouru avait un sens ; celui de prendre conscience de la dimension de ce qu’est l’AUTRE.

Energie parfois incontournable pour reprendre goût à la vie…

Cette épreuve a fait émerger en moi, une nouvelle facette de la notion humaine.

Durant 16 ans, j’ai travaillé dans un cabinet de ressources humaines, constatant amèrement l’absence de cette « notion humaine » dont j’étais en quête. L’idée chemine, et comme une évidence, un métier de relation d’aide à l’autre s’impose à moi.

Je veux m’épanouir professionnellement et ne plus cautionner le dictat du stress, de la pression et du résultat dans le quotidien.

Le dernier épisode qui m’initia à la sophrologie, fut la disparition d’une phobie tenace depuis ma plus tendre enfance.

Celle-ci orienta définitivement mon choix professionnel vers cette nouvelle discipline qui devint une évidence.

Je vous invite à découvrir cet outil simple et accessible à tous !


Les champs signalés d'un * sont obligatoires.